Des interventions parlementaires pour une assurance dentaire obligatoire et la création d’un réseau de cliniques dentaires publiques ont été déposées dans les cantons romands ainsi qu’au Tessin. La SSO est convaincue que ces interventions menacent le modèle à succès de la médecine dentaire suisse qui s’appuie sur la prévention, limite les coûts et respecte la liberté de traitement. En cas de succès de ces actions, nous encourrons une étatisation de la médecine dentaire. La section genevoise de la SSO (Association des Médecins Dentistes de Genève, AMDG) a contribué à ce que le gouvernement cantonal a recommandé au parlement cantonal de rejeter l’initiative.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).