Que pensez-vous des journalistes ? «Ils distordent les propos.» – «Ils ne cherchent qu'à corroborer leur propre opinion.» – «Ils cherchent le scoop à tout prix et ne s'intéressent pas aux faits.» Les participants à la journée des cadres de la SSO cultivent ouvertement une grande méfiance à l'égard des médias. Etienne Duval, journaliste et spécialiste du media training, a essayé d'atténuer cette défiance. «Oui, de nombreux journalistes cherchent à révéler des informations confidentielles», a-t-il admis. «Mais il existe des techniques permettant un dialogue équilibré et maîtrisé entre le journaliste et la personne interviewée.»

Heike Scholten est une consultante indépendante en politique et en communication qui dispose de connaissances pointues de la politique suisse de la santé. Elle a consacré son intervention lors de la journée des cadres de la SSO au lobbying politique dans les cantons, un sujet important en ces temps d'initiatives politiques et d'accords internationaux affectant les médecins-dentistes.

Après le déjeuner, c'était au tour du Prof. Hans Lichtsteiner de prendre la parole. Il est directeur de la formation continue et du conseil à l'Institut pour la gestion des associations, des fondations et des sociétés coopératives de l'Université de Fribourg. Pourquoi certains projets réussissent-ils? Pourquoi d'autres échouent-ils? Hans Lichtsteiner a mis le doigt sur plusieurs choses qui pouvaient mal tourner au cours d'un projet. Par exemple, dès le départ, certains projets ne sont tout simplement pas appréhendés comme tels. Le conseil de l'intervenant: valider dans un premier temps les nouvelles idées avec neutralité.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).