Deux prémisses sous-tendent de la première à la dernière page le rapport du groupe d’experts. Deux affirmations fondent les mesures radicales demandées pour réformer notre système de santé, et ce sont deux affirmations fausses. En premier lieu, les experts font un problème du fait que la croissance annuelle des coûts dans le système suisse de santé est plus élevée que celle de l’économie. Mais le secteur de la santé fait partie de l’économie! Ainsi, les économistes de la santé Pius Gyger et Fridolin Marty ont exposé dans un article très remarqué publié dans la Neue Zu?rcher Zeitung (numéro du 5 mai 2017) qu’une part croissante des prestations de santé au produit intérieur brut ne provoque aucun souci du point de vue des possibilités de les financer. Dans la mesure où les dépenses supplémentaires de santé sont à l’avantage de la population, il faut même les approuver.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).