Chacune des trois journées du congrès était dédiée à un thème auquel les médecins-dentistes sont confrontés dans leur quotidien : les patients à risques, la douleur et les pathologies orales. Le premier jour était ainsi consacré aux patients à risques comme les personnes âgées, les enfants ayant des besoins particuliers ou les patients qui suivent une radiothérapie ou un traitement antirésorptif. Le deuxième jour, les intervenants ont abordé le thème des douleurs chroniques et aiguës, de leurs causes et de leur traitement. Enfin, le troisième jour, les participants ont fait le tour des pathologies orales en exposés de quinze minutes chacun – « une formule divertissante et variée d’une grande efficacité pédagogique », espère Andreas Filippi, président de la Commission scientifique. Pendant les exposés, l’auditoire pouvait poser des questions aux conférenciers par smartphone. « Notre objectif est que chacune et chacun se sente plus sûr lorsqu’il s’agit de traiter les groupes de patients concernés », déclare Andreas Filippi.

Le grand retour de « Dental Bern »

Il y a deux ans, l’exposition « Dental Bern » avait dû être annulée, tout comme le congrès de la SSO. Cette année, le plus grand salon de l’industrie dentaire suisse faisait son grand retour entre les murs de Bernexpo, du 9 au 11 juin 2022. Quelque 120 exposants se sont inscrits. Ils ont montré beaucoup de choses et, après quatre ans, les visiteurs ont grand besoin non seulement de voir les produits, mais aussi de pouvoir les toucher.

Plus d’impressions :
www.sso.ch/fr/congrès

Jean-Philippe Haesler, président de la SSO, a exprimé dans son allocution de bienvenue son immense joie d’avoir à nouveau la possibilité d’organiser le congrès devant un public qui semblait lui aussi avoir aspiré à ce moment. En a témoigné le nombre de participants au congrès et d’exposants au salon Dental Bern qui s’est tenu simultanément.

Le président a souligné que la SSO avait la volonté de renforcer à l’avenir le contact avec ses membres et le public et qu’elle intensifiait dans cette optique sa présence sur les réseaux sociaux. Il a invité les participants au congrès à suivre la SSO sur les différents canaux afin de rendre la société encore plus forte.

Le président de la Commission scientifique pour les congrès (CS), Andreas Filippi, Prof. Dr méd.dent., a évoqué dans son discours d’accueil les efforts fournis par la commission pour rendre le congrès encore plus attractif cette année. Outre les rubriques « Nouvelle génération » et « Conférence d’un professeur émérite », Andreas Philippi a également mentionné la nouvelle rubrique « Professeurs récemment nommés ». Dans cette dernière s’expriment des consœurs et des confrères qui viennent d’obtenir une chaire de médecine dentaire en Suisse.

La radioprotection a été abordée dans deux exposés, ce qui a permis aux participants d’obtenir déjà des crédits pour la formation continue obligatoire dans ce thème. Le programme du samedi matin a été modifié. Cette journée du congrès habituellement assez peu fréquentée a été consacrée à un thème complet traité cette fois en plusieurs brefs exposés. Les participants ont ainsi eu la possibilité d’obtenir en un temps relativement court une large vue d’ensemble du sujet. Cette année, les conférences ont traité dans ce nouveau format du sujet des pathologies orales.