De gauche à droite : Sandro Piffaretti (Institut Libéral), Olivier Marmy (SSO), Anna Fazioli (DFAE), le Conseiller fédéral Ignazio Cassis, Jean-Philippe Haesler (SSO), Pierre Bessard (Institut Libéral), Loïc Hautier (Institut Libéral), Simon Gassmann (SSO)

À l’occasion d’un séminaire organisé par l’Institut Libéral en 2017 sur le thème des stratégies de pilotage des systèmes de santé, j’ai eu l’occasion de rencontrer M. Cassis, alors conseiller national. Sa connaissance très fine du sujet et sa compréhension de la perspective historique à l’origine de notre système actuel m’avaient impressionné.
Dans le cadre de mon engagement pour la SSO, j’ai pu mettre sur pied une rencontre informelle et personnelle, privilège rare, entre M. le Conseiller fédéral Ignazio Cassis, sa collaboratrice personnelle Mme Anna Fazioli, trois représentants de la SSO – son président le Dr Jean-Philippe Haesler, son secrétaire général Me Simon Gassmann et moi-même – ainsi que trois délégués de l’Institut Libéral, dont son directeur M. Pierre Bessard.
L’échange fut passionnant, alternant entre considérations philosophiques – la place de la vision libérale dans la société suisse moderne et dans son paysage politique – et des questions plus pragmatiques – enjeux de la libre circulation et possibilité de maîtriser la reconnaissance automatique des diplômes et l’attractivité de la Suisse – notamment.
C’est une chance pour la SSO de pouvoir soigner des contacts à un si haut niveau, et de raffermir ainsi sa présence sur la scène politique. Et ce fut aussi un plaisir de partager ce moment dans une atmosphère cordiale et spontanée.