Une nouvelle comparaison internationale des soins dentaires en Suisse, Allemagne, France et Autriche montre les points communs et les différences entre les différents systèmes. Eu égard aux données comparables disponibles pour ces quatre pays, il a fallu concentrer l’analyse sur l’articulation des couvertures d’assurance, l’étendue des prestations et les réglementations relatives au remboursement des frais dans le secteur de la médecine dentaire. La comparaison du système suisse avec ceux de trois pays voisins, tous dotés d’une couverture dentaire obligatoire, montre que, lorsqu’on y regarde de plus près, de nombreux avantages prétendus d’une assurance dentaire obligatoire ne portent que sur très peu de prestations. À cela s’ajoute le fait que les assurés doivent en règle générale tout de même supporter eux-mêmes une partie (élevée) des frais occasionnés par les soins dentaires. Une assurance dentaire obligatoire aurait en outre tendance à freiner plutôt qu’à encourager les efforts de prévention et de prophylaxie déployés par les cantons et les communes, une approche particulièrement bien établie en Suisse alémanique.

 Lisez l’article complet au format PDF.