Même si elle est relativement rare, la fracture d’un instrument canalaire reste une complication redoutée du traitement endodontique. Depuis l’introduction des instruments rotatifs en nickel-titane pour la préparation du canal, le problème se pose plus souvent et il a donc suscité davantage d’attention. De nouveaux procédés d’élimination des fragments fracturés sont décrits et des informations sur la fréquence et la localisation des fractures instrumentales sont présentées. Ce travail destiné essentiellement au praticien est un résumé des méthodes et procédures mentionnées ci-dessus et des informations scientifiques y relatives.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).