«Je perçois actuellement surtout un danger pour la médecine dentaire en Suisse: nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers! Certes, nous avons pu bénéficier d’une formation excellente, mais nous devons maintenir ce très haut niveau et nous améliorer constamment. Un service impeccable en fait partie. Le cabinet dentaire doit être géré avec professionnalisme et, dans cette optique, la nouvelle formation d’administratrice de cabinet dentaire est un atout considérable pour nous autres médecins-dentistes. Enfin, et ce n’est pas le moindre des aspects: le médecin-dentiste doit exercer son métier avec passion.»

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).