Nous en décrivons les lésions ainsi que leur prise en charge diagnostique et thérapeutique chez neuf patients, âgés en moyenne de 23 ans, présentant des signes endobuccaux attribués à une MC déjà connue ou ayant conduit à son diagnostic, suivis entre 2008 et 2015.

La MC se présente essentiellement par des lésions ulcératives des sillons vestibulaires et des oedèmes érythémateux péribuccaux dans notre série. Les biopsies endobuccales étaient très évocatrices de la maladie de Crohn chez près de la moitié des patients avant toute symptomatologie ou exploration digestive, avec un délai diagnostique moyen de 14 mois. Un traitement immunomodulateur était instauré seul ou en association chez 89% des patients.

Le diagnostic précoce devrait permettre l'instauration plus rapide d'un traitement spécifique, souvent nécessaire, afin de limiter la sévérité des lésions et d'améliorer la qualité de vie.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).