La plupart des gens associent la consommation de sucre à une sensation agréable. Chocolat, bonbons, biscuits et gâteaux remontent le moral après une mauvaise journée, consolent les enfants en pleurs, sont indispensables à n’importe quelle fête et volontiers offerts. Or, le sucre ne récompense pas seulement l’âme, mais aussi le cerveau – et ce, au sens propre du terme.

 Lisez l’article complet au format PDF.