La chirurgie apicale est indiquée lorsqu’une révision du traitement de canal s’avère difficile, comporte des risques, ou encore lorsqu’elle est rejetée par le patient. Dans la plupart des cas, la cause des pathologies apicales récurrentes réside dans la réinfection bactérienne du (reste) du système canalaire radiculaire; il est donc essentiel que l’obturation rétrograde du canal radiculaire soit totalement étanche aux bactéries. Au début des années 1990, un agrégat de trioxyde minéral ou MTA (Mineral Trioxide Aggregate) a été développé à l’Université Loma Linda en Californie, USA. Dans les études précliniques, il s’est avéré rapidement que le MTA présente une étanchéité remarquable. En expérimentation animale, plusieurs études ont montré notamment que le MTA bénéficie d’une excellente tolérance tissulaire. En outre, les coupes histologiques de la région périapicale après obturation rétrograde avec le MTA ont montré très souvent une néoformation de cément, non seulement sur la surface de résection dentinaire, mais aussi directement sur ce matériau d’obturation. Pour cette raison, le MTA est considéré comme un matériau bioactif. En 1997, le MTA a été admis pour une utilisation clinique sur le patient. Plusieurs études cliniques prospectives randomisées ont documenté les taux de succès constamment élevés de la chirurgie apicale lorsque les obturations avaient été réalisées avec du MTA.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).