Lorenzo Reali, qu’est-ce qui vous motive à siéger au sein du Comité central de la SSO??
De 2012 à très récemment, j’ai siégé au comité de l’«?Ordine dei medici dentisti del cantone Ticino?» que j’ai présidé de 2014 à 2017. Cette expérience m’a permis de tisser de très bons contacts avec les autorités cantonales, la section tessinoise de la SSO et l’Association des médecins-­dentistes cantonaux de Suisse. J’ai trouvé que cette expérience en marge de mon travail au cabinet était très enrichissante. En outre, cela fait plusieurs années que le Comité central s’efforce de trouver un représentant du canton de Tessin pour occuper un siège en son sein. Lorsque Beat Wäckerle et Olivier Marmy m’ont contacté, j’ai tout de suite compris que le passage de la politique professionnelle à l’échelon cantonal à la politique professionnel à l’échelon fédéral allait très bien me convenir.

 Lisez l’article complet au format PDF.