Un patient s’est présenté à notre consultation médico-dentaire atteint d’un abcès de la fosse canine issu de la dent 13. Un tel abcès nécessite une intervention chirurgicale immédiate et cohérente pour éviter que le patient ne subisse des complications potentiellement létales. En l’occurrence, la tuméfaction vers le haut jusqu’au bord inférieur de l’orbite était très impressionnante. L’orthopantomogramme réalisé a montré une canine d’une longueur radiologique considérable. Les canines supérieures ont la plus grande longueur moyenne de toutes les dents composant la dentition humaine. La préservation de la dent par un traitement conservateur peut causer des problèmes, au même titre que la préservation dans le cadre d’une résection chirurgicale de la pointe racinaire. La trépanation et la préparation du canal radiculaire effectuées alio loco n’avaient jusqu’à présent pas été couronnées de succès. L’instrumentation de la dent n’avait pas pu être réalisée par ce collègue en raison de la longueur du canal. Dans le cas présent, l’accès difficile à l’apex racinaire, le degré de destruction du côté palatin ainsi que le processus abcédant sont autant d’éléments en faveur de l’extraction et contre une simple résection. Après extraction chirurgicale et mesure de la dent, la suspicion a été confirmée qu’avec une longueur de 37,2 mm, il s’agissait bien de la plus longue dent au monde jamais extraite chez un être humain.

 Lisez l’article complet au format PDF.