La relation de confiance entre le médecin et son patient est déterminante pour le succès du traitement. Il en va de même en médecine dentaire : plus un traitement est douloureux, plus la communication est affectée par des sentiments de peur et de stress. Une mauvaise communication entre le médecin et le patient – parce que le médecin n’est pas suffisamment à l’écoute ou parce qu’il n’arrive pas à se faire comprendre par le patient – peut déboucher sur des erreurs de diagnostic, une baisse de l’observance ­thérapeutique et enfin sur une perte de con­fiance de la part du patient qui change alors de médecin ou interrompt le traitement.

 Lisez l’article complet au format PDF.