La lutte que la section vaudoise de la SSO a dû mener au cours des premiers mois de l’année pendant la campagne précédant la votation a été très intense. Elle a porté ses fruits le 4 mars dernier : avec 57,57  % des voix, le souverain vaudois a très nettement rejeté l’initiative visant l’introduction d’une assurance dentaire obligatoire dans le canton de Vaud. Ce résultat est d’autant plus surprenant que, comme les résultats de votations précédentes l’ont montré, notamment celle sur la caisse unique, les Romands ont une sympathie marquée pour les solutions parapubliques. Il est donc tout à fait remarquable que la SSO et ses partenaires soient tout de même parvenus à convaincre les citoyens vaudois que notre modèle de soins dentaires fonctionne parfaitement sans onéreuse assurance dentaire obligatoire.

Lisez l'article complet au format PDF (colonne de droite sous «Download»).